Clap de fin sur la saison 2015

2015 s’achève et restera assurément comme une grande saison ponctuée de belles épreuves et de nombreuses rencontres. Au moment d’effectuer un un tour d’horizon des principaux moments forts qui ont ponctués 2015, je ne saurai trop remercier mon entourage familiale et plus particulièrement ma femme et ma fille qui me permettent de m’épanouir et avec qui je partage tous ces grands moments.

Tant que je suis au chapitre des remerciements, je tiens à saluer mon inusable compagnon de route en l’occurrence Jacques Barge dont j’admire la force de caractère, la volonté et l’endurance. Jacques a été quasiment de toutes mes aventures en 2015 et non content de m’accompagner, il s’est aussi distinguer par de nombreuses sorties solitaires dont lui seul à le secret et la capacité à les enchaîner.

Ma rencontre avec Roger Le Fers dans le cadre de mon raid en faveur du Népal à Barcelonnette est aussi une page importante du grand livre de 2015. Roger a immédiatement répondu avec enthousiasme à mon projet un peu fou et il est né de cette rencontre une réelle histoire d’amitié qui contribue à renforcer la place à part qu’occupe pour moi la vallée de l’Ubaye. D’ailleurs, au rang des rencontres qui ont contentées pour moi et pour ma petite famille, il y a Evelyne Couttolenc, dynamique Présidente de la Confrérie des Fondus de l’Ubaye qui fait preuve d’une énergie exceptionnelle avec toute son équipe pour accueillir dans les meilleures conditions les « fondus » qui viennent se mesurer aux cols de l’Ubaye au profit de la lutte contre la mucoviscidose à tel point que ce rendez-vous désormais incontournable nous donne l’impression de retrouver chaque année une seconde famille.

Enfin, je ne peux refermer cette introduction sans évoquer Dominique Bard à qui je confie l’entretien de ce que j’ai de plus précieux pour parcourir en toute confiance les routes et dévaler les pentes des cols. Dominique est un personnage attachant et doué d’une minutie sans pareil. Je lui dois une grande partie de la réussite de mes objectifs grâce à la qualité de son travail.

Retour donc sur les grands moments qui ont rythmé cette saison 2015 hautes en couleurs et riche en émotions.

Liège Bastogne Liège, dans la légende de la doyenne

En participant à Liège Bastogne Liège, j’ai réalisé un véritable rêve de gosse, à savoir, à l’instar des pros, parcourir les routes de la “Doyenne” des classiques cyclistes soit 270 km à travers les Ardennes belges agrémentés de 9 côtes aux noms évocateurs, dont certaines avec des passages à plus de 20%. Rouler sur le parcours d’une épreuve qui a vu les plus grands s’y distinguer; une épreuve qui appartient à l’histoire du cyclisme.

Le week end que nous avons passé Jacques et moi dans les Ardennes est assurément le coup de coeur de notre saison 2015 à tous les 2.

Mission accomplie !

=> Lire ou relire le compte rendu complet

Défi des fondus de l’Ubaye, le rendez-vous incontournable

Le rendez-vous des Fondus de l’Ubaye est devenu quasiment incontournable. Chaque fin juin, nous mettons donc le cap sur Barcelonnette pour vivre à chaque fois un week-end particulièrement intense sur le plan sportif et riche en émotions.
Cela fait maintenant 13 ans que cette formidable épreuve qui allie sport et générosité réunit les adeptes du cyclisme en montagne. Il faut dire que la vallée de l’Ubaye ne manque pas d’arguments pour les séduire : cols renommés, paysages somptueux, environnement préservé. Ajoutez à cela la qualité de l’accueil des 35 bénévoles qui se mettent en 4 durant 48 heures son stop pour offrir des conditions de participations que la grande majorité des épreuves à caractère commercial sont à des années lumière de proposer. Les Fondus de l’Ubaye c’est avant tout une grande famille que l’on prend plaisir à retrouver chaque année.

20150628_110910

=> Lire ou relire le compte rendu complet

Soulever des montagnes pour le Népal

Le 12 juillet 2015 j’ai assurément vécu l’une des journées les plus fortes émotionnellement de ma vie de cycliste. Une journée au cours de laquelle tous les éléments ont été réunis pour lui donner une saveur à nulle autre pareille. Il y avait bien évidemment en tout premier lieu le contexte particulier qui entourait cet objectif ambitieux que je m’étais fixé pour marquer ma solidarité avec le peuple népalais durement frappé par le tremblement de terre du 25 avril dernier. Certes, au regard des besoins colossaux que nécessitent la reconstruction de villages entiers, ma collecte de dons pourra paraître bien mince . Néanmoins, j’aurai mis toute mon énergie et ma détermination pour appeler aux dons à travers mes différents réseaux. Une énergie et une volonté équivalente à celle que j’ai déployée tout au long des 280 km de ce parcours un peu fou que j’avais imaginé.

IMG_2413 au col de la Bonette

Débutée à 5h30 à Briançon, cette journée s’est achevée 14 heures plus tard. C’est à la fois long et cours en même temps… Enchaînant les ascension des 3 grands cols au programme sous un ciel bleu azur et un généreux soleil, les décors de cartes postales se sont succédés les uns aux autres. Prendre de la hauteur, savoir savourer une liberté qui n’a pas de prix et contempler ce petit monde étriqué duquel on s’échappe. Une échappée temporaire qui finit cependant par être rattrapée par la raison mais qui laisse des souvenirs indélébiles. Une merveilleuse aventure humaine et sportive partagée une nouvelle fois avec Jacques Barge mais aussi avec Pascal Bride et, quelques kilomètres durant, avec David Fournel.

=> Lire ou relire le compte rendu complet

Le Tour du Mont Blanc ou l’état de grâce

Rarement je n’ai éprouvé de telles sensations sur un vélo que celles que j’ai connu sur les 300 km de ce Tour du Mont Blanc. Pour ma troisième participation à cette épreuve prisée par les cyclomontagnards français et surtout étrangers, j’ai connu l’état de grâce, enchaînant sans jamais connaître de baisse de régime les difficultés qui se présentaient sous mes roues. Un pur moment de bonheur et la satisfaction de voir les efforts consentis pour en arriver là être justement récompensés. Une épreuve qui là encore fut marquée par ma rencontre avec Omar Di Felice, ultra-cycliste italien vainqueur de cette édition 2015 avec un certain Julien Lodolo que je serai amené à retrouver quelques semaines plus tard pour partager une folle aventure.

Encore une belle partie de manivelles au guidon de l'Axxome Origine parfaitement adapté à ce type d'épreuve d'endurance montagnarde.

=> Lire ou relire le compte rendu complet

Raid707, le défi ultime d’une saison bien remplie

Si tout au long de la saison écoulée la météo s’était montrée globalement favorable, ce week end des 12 et 13 septembre restera dans les annales de météo France compte tenu des quantités de pluie qui se sont déversées sur l’Ardèche. Mais il en fallait bien plus pour venir à bout de la détermination des 3 solides gaillards qui m’ont accompagnés dans cette aventure épique : Jacques Barge, Roland Chavent et Julien Lodolo. 3 cyclistes habitués à aligner des heures de selle et affichant un état d’esprit en accord total avec le mien.

Ce Raid 707 est né sur un coin de table comme c’est souvent le cas pour ce genre d’aventure. Une sorte de défi que l’on se lance presque sur le ton de la boutade et qui finit par se concrétiser. Ainsi est né ce raid consistant à réaliser un tour de l’Ardèche non stop de 707 kilomètres au profit de la fédération de l’Ardèche du Secours Populaire pour les 70 ans de cette association caritative.

12009824_1006622612715849_1728931140257997268_n

Les conditions météos ont sans nul doute donné encore plus de relief à l’aventure humaine particulièrement intense que nous avons pu partager. Affichant toujours la même détermination, nous sommes parvenus à relever un challenge rendu difficile par les trombes d’eau qui se sont abattus sur nous notamment au coeur d’une nuit improbable sur les routes du plateau ardéchois. Des liens forts d’amitié se sont tissés entre nous tout au long de ce week end. Je tiens à remercier Julien, Roland et Jacques, mon fidèle compagnon de route, pour m’avoir accompagné dans cette aventure un peu folle. Mickaël, Jean-Marc, Roland ainsi que Claude et Michel ont veillé sur nous tels de véritables Saints Bernard. Merci, car sans eux, nous n’avions aucune chance d’aller au bout.

=> Lire ou relire le compte rendu complet

L’année 2015 m’a énormément apporté et 2016 s’annonce d’ores et déjà aussi riche. Une nouvelle aventure va démarrer avec l’association et le Team Cyclosportissimo, projets que j’ai eu à cœur de concrétiser pour partager avec d’autres mon attirance pour de nouveaux défis, de nouveaux challenges. Allez ensemble vers de nouveaux horizons au gré de raids longues distances avec la montagne comme terrain de jeu favori.

Au plaisir de vous retrouver en 2016 ici même ainsi que sur www.cyclosportissimo.com et www.les7majeurs.com

Publicités

Une réflexion au sujet de « Clap de fin sur la saison 2015 »

  1. C’est trop d’honneur pour un gars qui ne fait que d’assouvir sa passion pour les choses biens faites et si en plus c’est pour la bonne cause alors cela prend une tout autre saveur.
    Merci encore pour ta confiance.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.