Exil Ride Bike, le raid des bannis de la République

L’Exil Ride Bike, un aller et retour de 1400 km à vélo en 4 jours entre Privas (Ardèche) et la Belgique afin d’alerter l’opinion publique et les politiques sur le manque de structures d’accueil en France pour les personnes handicapées mentales. La seule solution étant hélas l’exil forcé vers la Belgique où ces structures sont plus nombreuses.

c9d6r-10388395_10203682187925513_1874361509_nPourquoi ce raid ?

1400 km à vélo en 4 jours. Un aller et retour symbolique entre l’Ardèche et la Belgique pour dénoncer l’ exil forcé qui touche de trop nombreuses familles de personnes handicapées faute de place dans les établissements d’accueil spécialisé en France.
Ces familles et leurs proches subissent des déracinements, se retrouvent isolées, désocialisées et tout le monde finit par s’y habituer comme c’est hélas trop souvent le cas quant il ne s’agit que d’une petite frange de la société. Ce sont pourtant plus de 6500 personnes qui sont concernées (1500 enfants et 5000 adultes).

Ces départs vers la Belgique ne sont pas un choix, mais un exil forcé, imposé par un manque de réponses adaptées sur le territoire français.

Directement touché par cette situation difficile, mon raid a pour but d’illustrer les conséquences de ces expatriations déchirantes pour les familles qui se retrouvent ainsi éloignées de leurs proches.

J’en fait un combat personnel car il me touche directement. Je m’élancerai donc de Privas où mes parents résident et ont été pendant de longues années à la recherche d’une solution d’accueil durable pour mon frère, lourdement handicapé. Je prendrai la direction du Gai Refuge, Maison d’Accueil Spécialisée pour Adultes située à Saint Médard en Belgique, au cœur des Ardennes. La plus proche de Privas, soit 700 km…

Je mettrai toute la rage que je cache au fond de moi pour effectuer cet aller et retour de 1400 km dans un délais maximum de 4 jours. Ce sera mon combat, un combat symbolique à l’instar de celui que mènent au quotidien tant de parents dont j’admire l’abnégation.

Par cette action symbolique, je souhaite alerter l’opinion et relayer la campagne de l’UNAPEI dénonçant cette situation en des termes forts, « Les bannis de la République ». Je vous invite par conséquent à la faire connaitre et à signer la pétition en cliquant sur la bannière ci-dessous.

12122888_816559238447994_4800094339906872920_n

Déroulement du raid

  • Vendredi 9 septembre 2016 : Départ de Privas, place du Champ de Mars à 7h
  • Samedi 10 septembre 2016 : Arrivée à Saint Médar (Belgique) à la Maison d’Accueil Spécialisée Le Gai Refuge entre 21h et 22 heures
  •  Lundi 12 septembre 2016 : Retour à Privas vers 22 heures

Le déroulement du raid pourra être suivi sur la page Facebook du Raid de l’exil.

Parcours

Logistique et soutien matériel

Je serai suivi tout au long du parcours par un camping-car et bénéficierait de l’assistance de 2 personnes.

La société ROSTI, spécialiste de la confection de vêtements cyclistes personnalisés, et la marque de nutrition sportive On Energy m’apportent leur soutien. Je les remercie très sincèrement. Toutes autres aides matérielles sont les bienvenues. Pour des questions de logistique, celles et ceux qui souhaiteraient effectuer quelques kilomètres à mes côtés devront être entièrement autonome.

Contact

Pour tout renseignement ou prise de contact, merci d’utiliser le formulaire ci-dessous.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Exil Ride Bike, le raid des bannis de la République »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.